Préambule Le domaine Les Hommes La culture, le terroir La Vinification, l'élevage

 

Dès 1995, nous avons adopté un mode de culture respectueux du vignoble et de l’environnement, en favorisant le travail manuel et mécanique du sol.

Afin de nous donner les moyens matériels de notre choix, nous avons consenti d’importants efforts financiers à l’achat d’outils adaptés au travail du sol : un tracteur à chenilles, qui tasse moins le sol et rend plus accessibles des dévers assez dangereux, un tracteur à quatre roues motrices, deux cultivateurs supplémentaires, un cover-crop pulvériseur qui permet d’enfouir les herbes, une machine hydraulique de travail inter-ceps pour désherber mécaniquement le rang, une mini-pelle pour redresser certaines mauvaises pentes et pratiquer des trous de remplacement de bien meilleure qualité qu’avec une tarière…

Tout ce matériel n’évite pourtant pas un important et constant travail manuel qui, bien que pénible, nous rapproche physiquement et affectivement de nos vignes et de notre terre, favorise une observation accrue des besoins du sol et des ceps et évite des traitements systématiques inutiles.

L’utilisation limitée de désherbant, l’absence d’engrais chimique et de pesticide autre que naturel, l’amendement du sol par des engrais organiques et composts de fumier d’ovins, l’emploi du cuivre réduit au tiers des doses utilisées en culture traditionnelle, l’utilisation du soufre et d’oligo-éléments, résument notre choix d’une viticulture artisanale dans le respect de la Nature et à la recherche de l’expression de notre Terroir.

 

Notre Domaine s’étend sur 16 hectares qui traduisent cette diversité tant géologique que de situation et d’exposition : les Garrigues caillouteuses et d’argiles rouges du Plan de Dieu au sud et de la Vitalis au sud-ouest, qui apportent une grande richesse aromatique au Mourvèdre et au Grenache noir, les coteaux nord d’argiles grises et blanches et de galets du Col du Débat qui s’expriment dans un grand vin de garde charpenté et puissant, aux tanins fins et à la robe profonde, la Terrasse sablonneuse exposée au sud renfermant des coquilles d’huîtres fossiles, vestiges de la mer, et lieu d’élection du Grenache blanc…


Haut de page

Dernière modification de cette page le :5 juin 2006