Welcome to our website ! Willkommen auf unsere InternetSeite !
 English version
(Some pages are still untranslated
and remain in french language)
 Deutsche version
(Some pages are still untranslated
and remain in french language)

Bienvenue sur le site Internet du Domaine les Hautes Cances !

Nous n’étions pas destinés à devenir vignerons et pourtant voilà maintenant neuf longues années que nous avons décidé, Jean-Marie et moi, de prendre le témoin qui nous était tendu. Longues ces années, oui, car nous avons été écrasés de travail, heureusement, les vignes nous ont rendu au centuple les efforts fournis.

Les vignes du col du Débat, cliquer pour agrandir

La création de ce site me pousse à chercher les réponses à une question essentielle : pourquoi tout cela, pourquoi ce virage à 180° ?

Ma mère, fille et petite fille de paysans courageux et volontaires avait, par son mariage avec mon médecin de père, orienté ma destinée vers la médecine. J’ai donc suivi le chemin tracé avec enthousiasme, puis est venu le moment où il a fallu décider de l’avenir de la propriété qui m’était généreusement transmise. Deux décisions étaient possibles : fallait-il vendre ou reprendre ?

Ces vignes que j’avais jusque là presque ignorées me renvoyaient de plein fouet le souvenir de toutes les générations qui s’étaient succédées pour me transmettre ce patrimoine. Il me fut alors impossible d’abandonner la tâche que je me devais d’accomplir.

Mais là n’est pas toute la réponse, autre chose m’a poussé à reprendre la propriété, le désir de donner à Jean-Marie l’occasion de s’accomplir dans un travail manuel et créatif qui serait un complément à la dimension uniquement intellectuelle de son métier. Mais nous avons rapidement compris, qu’à terme, il lui serait impossible de mener les deux tâches de pair, aussi, en Juillet 2000, a-t-il quitté la Psychiatrie avec un pincement au cœur.

Si vous passez par Cairanne, vous pourrez le rencontrer au milieu de ses vignes ou dans sa cave, il ne vous parlera pas de lui mais de ses vignes et de ses vins, de ses vins qui lui ressemblent et, en particulier, de son "Col du Débat".

Nous avons deux enfants, pour l’instant la vie les porte ailleurs qu’à Cairanne, qu’en sera-t-il dans quelques années ? Je souhaite que leur choix soit personnel et qu’ils ne ressentiront aucune obligation à continuer ce que nous avons commencé. Il est tellement important d’aller au bout des ses passions.

Anne-Marie Astart, le 8 Janvier 2001.                    

 




Date de dernière modification du site : 18 janvier 2009.